N° 7, 2016 – Didactiques des langues en contexte

Numéro thématique coordonnée par Olivier Serge Candau

Modalités de soumission et calendrier

Les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur article avant le 30 avril 2016 par voie électronique à l’adresse de la revue, ainsi qu’au coordonateur du numéro thématique : contextes.didactiques@espe-guadeloupe.fr / olivier-serge.candau@espe-guadeloupe.fr

  • Les propositions d’articles seront soumises à une double expertise anonyme, puis au Comité éditorial. Retour de l’expertise le 30 mai 2016

  • Réception de la version finale de l’article le 30 juin 2016

  • Le numéro 7 de la revue « Contextes et Didactiques » paraîtra sous format électronique en juillet 2016 sur le site de la revue.

Pour toute information (politique éditoriale, recommandations aux auteurs, feuille de style),

aller sur le site de la Revue « Contextes et Didactiques » : http://www.espe-guadeloupe.fr/la-recherche/revue-contextes-et-didactiques/

Tous les numéros parus depuis 2007 sont intégralement en ligne sur le site de la revue et accessibles gratuitement : http://web.espe-guadeloupe.fr/la-recherche/revue-contextes-et-didactiques/la-revue-en-ligne/

Argumentaire

Actuellement, de nombreuses études et approches en éducation et en formation dans le domaine de la didactique des langues accordent une place importante à la notion de contexte(s). Ces travaux définissent un champ d’étude ou un domaine de recherche autour de concepts tels que ceux de contextualisation didactique, de didactique contextualisée ou encore de didactiques contextuelles. Ils comportent des approches théoriques ou empiriques, fondamentales ou appliquées, et visent à analyser, comprendre, décrire et modéliser les phénomènes de contextualisation, à contextualiser l’intervention didactique et à produire des ressources pédagogiques contextuelles. Leur objectif est donc, en particulier, de remédier aux carences de dispositifs didactiques, souvent élaborés hors contexte ou sans prise en compte des contextes réels d’enseignement, notamment dans les régions françaises ultrapériphériques et plus largement dans la Francophonie. Il s’agit en partie « de répondre aux insuffisances communément admises des « placages » de dispositifs (politiques linguistiques éducatives, programmes, méthodes, contenus, objectifs) sur des contextes pour lesquels ils n’ont pas été conçus et pour lesquels ils s’avèrent mal adaptés » (Rispail et Blanchet, 2011 : 68). De fait, l’idée que l’enseignement des langues doit être adapté au contexte dans lequel il se déroule, ou encore que l’enseignant ajuste quotidiennement son action en fonction des caractéristiques des élèves, est toute aussi banale ou convenue que porteuse de malentendus. De quels contextes parle-t-on ? De quels ajustements s’agit-il ? À quels niveaux ces actions de contextualisation se situent-elles ? De quelles natures sont ces adaptations ?

Ce numéro thématique intitulé « Didactiques des langues en contexte » de la revue « Contextes et Didactiques » s’inscrit dans ce champ d’étude et recueillera des contributions décrivant, analysant et visant à comprendre les mécanismes qui engendrent et/ou prennent en considération des confrontations entre les contextes d’élaboration des prescrits scolaires et ceux des situations d’enseignement. Ces confrontations produisent parfois des décalages entre les notions enseignées et les conceptions des élèves, entre un objectif d’apprentissage et sa réalisation, par le jeu des différents effets du contexte au cours des interactions didactiques. Dans ces phénomènes, les paramètres liés au contexte social, culturel ou langagier sont souvent associés à d’autres éléments pertinents, comme ceux liés à l’environnement linguistique, écologique, historique ou géographique. Ceci est fonction des disciplines (langue vivantes étrangères, langues vivantes régionales, langue de scolarisation) et des niveaux scolaires (écoles, collèges, lycées, université) concernés ou encore des types d’interventions (éducation scolaire, informelle, autres situations de médiation…) en jeu.

Les contributions pourront s’insérer dans une ou plusieurs des orientations suivantes :

  • réflexion épistémologique sur les concepts de contextualisation didactique, didactique contextualisé et didactiques contextuelles ;

  • étude d’effets de contexte et de contextualisation au cours d’interactions didactiques dans des contextes précis d’enseignement des langues ;

  • proposition d’une analyse dynamique des processus pédagogiques en didactiques des langues.

Ces orientations ne sont pas exhaustives et ne sont qu’une illustration de la richesse de ce champ de recherche. En questionnant ainsi une communauté de chercheurs, d’enseignants, de praticiens sur le thème des didactiques des langues en contexte, nous pensons susciter l’intérêt de personnes exerçant dans des champs disciplinaires et des horizons géographiques variés, et participer à la valorisation de ces interrogations dans le champ de l’éducation et de la formation.

licence CC BY-NC 4.0